La protection biologique intégrée

Mais qu'est-ce que c'est ?

Il en existe plusieurs définitions. Ce qu'il faut retenir n'est pas les définitions, mais l'objectif de ce concept, qui d'utiliser la protection biologique lorsqu’on peut, la protection chimique lorsqu'il n’y a plus d’autre solutions.

Pourquoi utiliser des insectes protecteurs ? 

Dans les cultures, des ravageurs et des maladies peuvent être présents sans provoquer de nuisances économiques. Mais quand ils font des dégâts, nous pouvons faire appel à des ennemis naturels qui permettent d’éviter des interventions chimiques inutiles.

Des insectes bénéfiques pour les cultures ? 

Le lâcher d’ennemis naturels peut être utile, car certains se nourrissent de ravageurs.  Par exemple, certains acariens bénéfiques peuvent se nourrir de pollen ou de mites alimentaires, certains insectes bénéfiques de nourriture spéciale à base d'œufs de lépidoptères. Certains parasitoïdes peuvent être élevés sur des plantes relais dans les serres.

Sur quoi nous utilisons les insectes protecteurs ? 

Carte d'identité Neoseilus cucumeris (2).png

Et les insectes pollinisateurs dans tout ça ?

Les insectes pollinisateurs jouent un rôle clé dans la reproduction des espèces végétales. Sans eux, la reproduction des fleurs serait difficile, ce qui serait dérangeant dans la production de fruits et légumes, car le manque d'insectes pollinisateurs empêcherait la formation de fruits et de graines, et limiterait considérablement l’alimentation avec toute la diversité nutritionnelle que la nature nous donne. 

Carte d'identité des insectes.png
Carte d'identité Amblyseius swirskii (2).png
Carte d'identité du piège.png
Carte d'identité Abeille.png
Carte d'identité bourdon (2).png

Nous utilisons les insectes protecteurs sur la totalité de nos serres, c'est-à-dire sur : 

  • Les fraises 

  • Les poivrons 

  • Les tomates

  • Les aubergines 

  • Les concombres

  • ...